laurence FERRARI. Imprimer la page. laurence FERRARI journaliste groupe Canal+. "Si vous aviez fait votre travail correctement..." : Assa Traoré critique Salhia Brakhlia dans Quotidien, Yann Barthès intervient Je voudrais éclaircir quelque chose sur ce plateau. Invitée par Yann Barthès et l'équipe de Quotidien ce mardi soir pour défendre la mémoire de son frère, Assa Traoré, membre du comité "Justice pour Adama", a donc pu défendre ses arguments, mais s'en est aussi pris à Salhia Brakhlia, pour un sujet diffusé quelques jours plus tôt. Salhia Brakhlia JOURNALISTE - QUOTIDIEN (TMC) Paris. Dans l’émission de TMC, Yann Barthès et Salhia Brakhlia ont reçu Assa Traoré, afin d’évoquer les violences policières en France et d’honorer la mémoire de son frère, Adama Traoré, en 2016, après une interpellation par les forces de l’ordre. Mort d'Adama Traoré : vif échange entre Assa Traoré et Salhia Brakhlia sur le plateau de "Quotidien" le 11 juin 2020 à 11h58 Rechercher. Assa Traoré, invitée pour parler du combat qu'elle livre pour rendre justice à son frère Adama, s'en prend à la journaliste Salhia Brakhlia. " Mes favoris. We would like to show you a description here but the site won’t allow us. Salhia Brakhlia : « Je déteste tourner en rond » L’ex-journaliste de Canal+, passée par BFMTV et « Quotidien » (TMC), conduit depuis la rentrée aux côtés de Marc Fauvelle l’interview politique de la matinale de Franceinfo. PUNCHLINE sur C8 le dimanche 12h05. La saison prochaine, Salhia Brakhlia rejoint la radio Franceinfo pour présenter aux côtés de Marc Fauvelle, l’interview politique phare du média global : le "8.30 franceinfo". 12 juin 2020 Même l’équipe de « Quotidien » semble dépassée par la mauvaise foi abyssale d’Assa Traoré ! Alexandru Antonescu. ... Maïmouna Traoré Administration des ventes chez Cycle Up Zona metropolitană extinsă Paris. Salhia Brakhlia. Le 3 juin, toujours dans "Quotidien", Salhia Brakhlia avait vérifié cette information. " Les juges d’instruction chargés de l’enquête sur la mort d’Adama Traoré, en 2016 lors d’une arrestation, souhaitent entendre en juillet deux témoins qu’ils n’ont jamais auditionnés jusqu’ici, a appris l’AFP vendredi de sources concordantes, confirmant une information du Parisien.